Wild (2014) 5.5/10 Reese Witherspoon challenge

Road movie… mais à pied.

D’après une histoire vraie et patati et patata (*)

Une jeune femme solitaire (Reese Witherspoon), au passé difficile, entreprend une marche de 1000 miles sur un trail bien connu de l’ouest des États-Unis. Cela dure plusieurs mois. Elle est confrontée à un concentré de toutes les difficultés et frayeurs habituelles du genre. Il faut bien meubler 2h de cinéma où elle ne fait que marcher.

Il existe un lourd « back-ground » psychologique, que l’on nous dévoile progressivement. Cela s’appelle le suspense. Elle va tenter de résoudre plusieurs questions latentes : le deuil de sa mère fraîchement décédée, la démission de son père, ses addictions, dont l’héroïne et le sexe.

Dans le temps on appelait cela un pèlerinage. (suit une longue digression que j’ai mis ailleurs)

Alors pour conclure, on peut dire que ce film, comme d’autres sur des sujets analogues, tient beaucoup du manuel du campeur et un peu de la métaphysique. Ce n’est pas une fulgurance surréaliste comme dans « La voie lactée » de Bunuel.

Et bien entendu en héroïne américaine classique, partie de loin, elle mènera jusqu’au bout son difficile « challenge ». C’est le repêchage, dans le rêve américain.

Et on n’échappe pas dans le final, à l’étalement en voie off, d’une morale convenue qui flatte l’esprit Reborn de nos éternels pionniers.

Alors qu’au fond, le voyage n’est jamais fini.

(*) L’argument « histoire vraie » n’apporte absolument à ce film forcément romancé d’où le moqueur « et patati et patata »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wild_(film,_2014)

Reese Witherspoon
Thomas Sadoski
Laura Dern

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire