Avis film. Bigamie. Code Hays. Edmond O’Brien, Joan Fontaine, Ida Lupino. 4/10

Le cinéma n’a pas toujours fait des merveilles. Le film The Bigamist de 1953 est un concentré de ce qu’il ne faut pas faire.

Tout est dans le titre et donc on n’aura aucune surprise.

L’exposé est méticuleux, mais sous une forme quasi scolaire.

Bien que le récit feigne de s’échapper à la norme, en analysant les justifications du « coupable », il retourne bien vite dans le giron de la bien-pensance la plus ordinaire.

On est en plein puritanisme US avec ce fameux code Hays (1934-1966), qui formalise ce qu’on a le droit de dire et de montrer dans les salles.

Avec de telles contraintes et si peu d’imagination, ce long-métrage, pour mères de familles apeurées, ne donne aucune chance à ses acteurs : Edmond O’Brien, Joan Fontaine, Ida Lupino.

Le gros Edmund Gwenn est chargé d’investiguer sur un couple qui veut adopter un enfant. Il est plein de méfiance envers l’homme par qui le scandale va arriver (Edmond O’Brien). Il y a donc un semblant d’enquête avec ses ressorts habituels de suspense.

Les deux femmes – une dans chaque port – sont interprétées par Joan Fontaine et Ida Lupino. L’histoire de donner une coloration différente à chacune. Mais là encore, on nage dans les clichés de la femme au foyer.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bigamie_(film,_1953)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_Hays

https://fr.wikipedia.org/wiki/William_Harrison_Hays

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire