Dessous des cartes – Avis. Asie centrale : croisée des mondes 7/10

Les Russes soviétiques, forcément, devaient apprendre par coeur ces deux déclinaisons géographiques :

– D’abord les pays baltes : de bas en haut : la Lituanie,  la Lettonie et  l’Estonie.  C’est affectif, je commence par la Lituanie, le premier état que j’ai connu et beaucoup apprécié. Par la suite, j’ai visité  l’Estonie à partir de la Finlande. Et il me reste à découvrir l’énigmatique Lettonie, prise en sandwich.

– Deuxième exercice de mémorisation : les états dits d’Asie centrale (c’est une convention car il y a beaucoup de centres en Asie, selon le point de vue qu’on adopte) : le Kazakhstan , l’Ouzbékistan, le Turkménistan, le Tadjikistan, le Kirghizistan – Je les mémorise dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, en mettant bien entendu la grosse baleine au début.

  • Et puis, il se trouve qu’un de mes proches a connu une délicieuse Tadjik… ce qui aide à mieux maîtriser la géographie. Du coup, par solidarité, j’ai visité ce pays en pseudo-réalité (et en rêve sans doute), Pamir compris, par Google Maps.

C’est fou comme le soviétisme nous a privé de tant de beauté, et de connaissances, en emmurant tout ces pays dans sa sphère d’influence. D’abord il les a aseptisé en uniformisant tant de choses, comme l’écriture, l’austère système politique et la chasse au particularisme… Mais il a aussi rendu difficile, voire impossible ou saugrenu, de s’y rendre pour se faire une idée et découvrir les trésors cachés.

  • Même des pays de la Mitteleuropa, comme la Tchécoslovaquie, ont subi le même destin de grisaille. Imaginez la Biélorussie de maintenant pour vous faire une idée. On pourrait parler d’une amputation de notre corpus européen commun. Et c’est loin d’être une exagération.

Il y a une sorte d’animalité dans les rapports entre les nations voisines. Selon les circonstances, et parfois pour de petits riens, des querelles de clochers et de minarets, et souvent pour de grandes ressources convoitées, on se toise, on se craint, on s’allie, on s’oppose, on se mord, on se déchire… Il y a de cela dans cette Asie des steppes.

Revenons au centre de l’Asie et à cette série documentaire. 12 minutes ce n’est pas beaucoup pour synthétiser une telle géopolitique. Cela passe plutôt pour un rappel pour ceux qui sont déjà sensibilisés. Mais je doute que les profanes en retiennent quelque chose. Dommage car les enjeux sont essentiels.

De beaux noms résonnent dans nos têtes :  Samarcande, Alexandre le Grand, la route de la soie, Gengis Khan, Tamerlan, Marco Polo…

On sent vaguement que ce monde largement islamisé d’aujourd’hui dépend de régimes autoritaires où le pouvoir est souvent une affaire de famille.

Nos « monarques », dont les traits traduisent les bords du melting-pot dont ils sont issus, dansent avec les loups. Ils maintiennent l’équilibre, tant qu’ils peuvent, entre l’immense Russie, la géante Chine et le pôle des pays islamiques environnants. Même les Indes jouent un rôle.

On ne se rend pas compte à quel point les interdépendances sont déjà marquées. Pour ce faire il y a du gaz, de l’uranium, du pétrole et toutes ces sortes de choses très recherchées actuellement.

Les grands états de la planète ont déjà disposé leurs pions et surtout leurs réseaux tentaculaires. L’Europe, complètement inhibée par ce qu’elle pense être un péché de néocolonialisme, est bien naïve et sa présence est toujours très discrète.

Les ethnies :

Le Dessous des cartes a été remarquablement servi par son créateur-animateur, feu Jean-Christophe Victor. Le fils de l’explorateur Paul-Émile Victor, mais aussi un ethnologue véritable. Ce magazine est présenté actuellement par Émilie Aubry. Elle s’en sort moins bien forcément puisqu’elle n’est qu’une journaliste polyvalente et pas une experte. Mais les dossiers montés par l’équipe restent solides.

La nouvelle version ultra-courte (2 minutes), très centrée par l’actualité mondiale, est plus discutable.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mitteleuropa

https://fr.wikipedia.org/wiki/Asie_centrale

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014036/le-dessous-des-cartes/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Christophe_Victor

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89milie_Aubry_(journaliste)

Dessous des cartes – Avis. Asie centrale : croisée des mondes 7/10
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire