Enquêtes impossibles : combattant de la liberté. Avis – Roy Brown – Projet Innocence.

Roy Brown a passé injustement plus de 12 ans en prison. Il a été prouvé innocent par l’ADN. Mais il a pratiquement du se battre seul et résoudre cette énigme criminel du fond de sa cellule et sans aucun moyen pécuniaire.

Quinze ans jour pour jour après avoir été déclaré coupable d’un meurtre brutal, les tests ADN prouvent qu’il était innocent. Il a donc été libéré de prison après une nouvelle audience devant un tribunal aux USA.

Il était condamné à 25 ans de prison dont il a purgé plus de la moitié.

Les résultats des tests ADN confirment l’innocence de Brown et incrimine le vrai coupable Bench. Un homme qui s’est suicidé trois ans avant la libération de Brown. Il s’est mis sous un train. Cet acte a fait suite aux investigations intra-muros de Brown et à une lettre qui signalait qu’il avait des preuves contre lui.

Ce Brown est un homme simple. Mais il a entrepris une véritable contre enquête, dans sa cellule transformée en bureau. Il a obtenu – avec difficultés – des manuels de droit et une copie des rapports d’enquête.

Il a pu se rendre compte que certains témoignages très importants avaient été occultés et qu’il y avait des expertises médico-légales contradictoires comme pour ces «marques de morsure» sur Sabina Kulakowski. L’enquête s’était focalisée sur une seule direction et avait fini par tordre la vérité. Les juges et le jury se sont laissés influencer.

Il n’y avait pas de test ADN courants alors, qui auraient permis de déterminer à qui appartenait la salive retrouvée sur un vêtement de la victime. Par la suite, Roy a eu le plus grand mal à faire pratiquer les tests qui auraient résolus l’affaire. Il a même été sur le point de demander à sa propre famille d’aller arracher des cheveux dans le cercueil ouvert lors de la cérémonie funèbre.

La justice faisant preuve d’une singulière inertie. Le juge Peter Corning qui a présidé le procès de Brown en 1991-1992 était particulièrement obtus et a refusé d’annuler la condamnation, malgré les résultats ADN. Il a fallu attendre que cet imbécile soit à la retraite pour agir efficacement.

La fille du meurtrier a montré un véritable courage en se prêtant volontairement à ce test familial. Ce qui a permis de faire basculer l’affaire.

Il faut signaler le rôle positif de projet Innocence qui assiste bénévolement et efficacement les causes justes d’erreurs judiciaires. Ce qui concerne des centaines de personnes rien qu’aux USA !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire