La Nuée, mauvais thriller agricole. Philippot, faillite du cinéma français. 2/10

Temps de lecture : 2 minutes

Qui est responsable de ce massacre ? Ils sont trois inconscients à se partager le fardeau : Just Philippot à la réalisation. Jérôme Genevray et Franck Victor sur le scénario. Le résultat n’arrive même pas à la hauteur d’un téléfilm.

Au centre, comme à la périphérie, on nous montre l’actrice Suliane Brahim et ses fantaisies entomologistes et culinaires. En réalité elle fait tout le temps la gueule en voulant se conformer à ce que ces zozos imaginent être une mère courage.

Nos woke des années 20 (2020!) nous balancent l’alibi de la femme qui élève seule son enfant et doit assurer vaille que vaille leur subsistance.

La supercherie se fait sur fond de néo-paysannerie branchée et de démiurge peu écologique. L’adversité est déchaînée. On devrait forcément s’émouvoir. Mais on s’en contrefiche, tellement c’est bidon…

L’amour a déserté le pré, chassé par les mantras de l’écoresponsabilité, du circuit à zizi court et de l’objectif de l’asphyxie décroissante et donc de l’impuissance et de la médiocrité. Le marxisme est à peine planqué sous les pis de vache, avec sa critique implicite de la grande exploitation toxique, face aux vertueux micro-fermages quasi autarcique. Les OGM sont dans le viseur, avec ce brandissement du diable des manipulations génétiques. Outre qu’il est mauvais, ce film contribue donc à l’abrutissement généralisé.

– Qu’on fiche la paix aux insectes et aux Français !

Déjà dans la forme, on a là tous le tics habituels de ce mauvais cinéma. Du pathos prétentieux sur du grand ordinaire, des énervements forcés, des personnages râleurs et sans profondeur. L’exposé qui nous est fait n’a aucun intérêt.

Nous, ce qu’on réclame ce sont de vraies idées, pas du prêt à penser, de la complaisance et du vide. Et notre clique n’a que du foin dans la tête, c’est évident. Du coup les cerveaux sont ravagés par les tettigoniidae.

Le pauvre Philippot se vante d’avoir fait un thriller agricole, avec cette fausse bonne idée d’un élevage maudit de sauterelles ! Comment peut-on encore faire une daube pareille en 2020 ?

Les ronds de cuir des César 2022 l’ont quand même nominé pour le trophée du Meilleur premier film. Les nuls parlent aux nuls et ces Trissotin se congratulent les uns les autres. Les spectateurs qui passent par là, fuient en courant. Ce qui renforce encore le sentiment de supériorité de cette engeance professionnelle là.

Film invendable à l’étranger – ce qui devrait faire réfléchir – et qui bien entendu n’a fait que 44 000 entrées. Donc rien du tout. Le COVID n’explique pas tout, le virus était dans le fruit.

Cela ne m’étonne pas que France Inter soit le « partenaire média ». Ces âneries idéologiques sont typiquement du même bord.

Mais qu’est-ce qu’il foutent les critiques de notre pays. Ils ont les chocottes ou quoi ? Pourquoi sont-ils tellement aveugles, alors que le cinéma européen est lui parfaitement éveillé. En fait ce petit monde crève d’être en vase clos, sans se soucier aucunement du public. Personne ne va voir ça, et ce cinéma n’a aucune chance de traverser la frontière. Réalisateur minable, acteurs faiblards, système minable, critiques complaisantes et minables.

J’en ai marre d’être gentil. Désormais « Moi quand on m’en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile… »

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Nu%C3%A9e

Envoi
User Review
0% (0 votes)

Laisser un commentaire