Le plaisir – Avis film. Ophüls, Gabin, Maupassant, sexe et tendresse – Résumé (1952) 7/10

Trois nouvelles que le réalisateur n’a pas cherché à dilater.

Il a gardé leur densité initiale et s’est bien gardé d’en faire trois films distincts.

Le Masque

Un vieux qui a beaucoup plu aux femmes par le passé, croit encore à sa bonne étoile. Il va au bal en se planquant derrière un masque.

  • On dirait de nos jours qu’il est trafiqué par le botox et les liftings.

Hélas il est usé jusqu’à la corde. Il fait une attaque, ou un truc dans le genre.

  • A l’époque on n’était pas très averti de ces causes médicales.

Sa femme, Gaby Morlay, raconte au médecin, Claude Dauphin : « Maintenant vous voyez ce qu’il fait. C’est comme une frénésie qui le tient. Faut qu’il soit jeune, faut qu’il danse avec des femmes qui sentent l’odeur et la pommade. Pauvre vieux chéri, va ! »

Le médecin va se poser des questions sur sa propre itinérance sexuelle.

Maupassant n’avait alors que 39 ans. Il est quand même mort 4 ans plus tard, rongé par la syphilis. Cet homme aux 300 femmes, voyait sans doute, lui aussi, sa bonne fortune s’envoler.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Masque_(Maupassant)

La Maison Tellier

Le charmant bordel de cette petite ville de province est très apprécié. Et là il est subitement fermé. C’est la panique chez les hommes. En fait, elles sont parties célébrer une première communion. Dans cette campagne simple et idyllique, ces femmes de mauvaises vies semblent touchées par la grâce. Elles ont en quelque sorte une nouvelle virginité, car on ne connaît pas leur métier.

Gabin traîne par là. Il courtisera Danielle Darrieux ; mais se prendra un râteau.

La vie continue. Ces courtisanes reprennent gaîment leur boulot.

Maupassant connaissait visiblement bien ce milieu dont il parle avec tendresse.

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Maison_Tellier

Le Modèle

Daniel Gélin est un jeune peintre. Son ami et conseil est Jean Servais. Malgré les avertissements de ce dernier, Gélin se laisse prendre par un amour fou. Il est excessif dans son désir, comme dans son rejet.

La belle Simone Simon, son modèle est « gentille, douée de cette niaiserie élégante qu’ont facilement les Parisiennes ». Elle le veut tout entier pour lui. Le couple se chamaille tels Tom et Jerry.

Elle menace de se suicider. Et bien entendu il n’en croit pas un mot. Elle saute par la fenêtre. Et ces deux là retrouvent paix, amour grâce à cette infirmité permanente.

Un tel scénario, il fallait oser ! Maupassant s’était-il mis dans la tête que la femme idéale devait être captive de sa chaise ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mod%C3%A8le

Les textes de Maupassant sont bien évidemment parfaits. De plus la voix off nous en donne beaucoup à entendre. Cela mériterait un 8.5/10.

Mais il y a ce ton et ces manières d’être compassés d’avant qui ne sont plus trop plaisants maintenant. On fait mieux désormais avec un « réalisme » moins distancié ( cf Pour une nuit d’amour (2009) 8/10 )

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Plaisir

Le plaisir – Avis film. Ophüls, Gabin, Maupassant, sexe et tendresse – Résumé (1952) 7/10
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire