Présumé coupable (2009) (Beyond a Reasonable Doubt) 5/10

Nanar judiciaire et complotiste, avec une cascade très artificielle de rebondissements, très années 70, mais tourné en 2009 ! Et comme toujours le plus méchant n’est pas celui qu’on croit.

Le procureur incarné par Michael Douglas fabrique des preuves qui accablent les présumés innocents, juste pour avoir un beau palmarès.

Pour tenter de coincer ce tricheur, un journaliste, joué par Jesse Metcalfe, lui tend un piège. Il se met exprès dans une situation de principal suspect dans une affaire de meurtre, avec des preuves servies sur un plateau et qu’il a forgé de toutes pièces. Ce jeune prend le risque d’être vraiment accusé de meurtre. Surtout que Douglas est plus malin qu’il le pense.

Et si finalement notre gentil Metcalfe n’était pas si blanc que cela ? Il aurait pu aller jadis au-delà des simples preuves fabriquées et qui ont servi la bonne cause.

Musique grandiloquente, moralisme héroïque, suspense téléphoné. Fin avortée pour ce qui aurait pu être à la gloire du système pénal américain. Et retournement final, on ne peut plus artificiel qui préserve quand même la confiance essentielle dans le judiciaire. Ouf ! On dirait de la série B.

Un remake sans génie d’un bon film de Fritz Lang, L’invraisemblable vérité (1956). Un bide colossal au box office. Et c’est bien fait !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9sum%C3%A9_Coupable_(film,_2009)

Michael Douglas
Jesse Metcalfe
Amber Tamblyn

Présumé coupable (2009) (Beyond a Reasonable Doubt) 5/10
Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire