Têtes de pioche. Laurel et Hardy. Humour éternel. 8/10

Stan Laurel l’Anglais et Oliver Hardy l’Américain sont mondialement connus. Dans nos têtes, ce duo d’humour reste aussi indissociable que la saucisse et le pain dans le hot-dog.

Ces deux là se font la courte échelle, presque jusque au ciel, pour dépasser toutes les frontières convenues. Du burlesque certes mais sans le grotesque.

Evitons les analogies banales : ils sont au delà de la mythologique opposition du clown blanc et de l’auguste, le clown rouge. Plus fusionnels, ils sont quasi des frères du très intellectuel « parti d’en rire ».

Leurs gags, plus finement travaillés que l’on croit, ne dévient que rarement de plus d’un cheveu. Et c’est ce qu’on attend d’eux.

***

En 1938, ils commettent Têtes de pioche / Block-Heads, en s’inspirant largement ce qu’ils ont fait avant.

Le rythme est sans doute un peu plus lent, compte tenu de leur relative avancée en âge. Stan le maigre a alors 48 ans et Oliver, de plus en plus gros, a 46 ans. Ces années là comptaient plus que maintenant.

Ils ont démarré ensemble en 1927, après une carrière entamée chacun de son côté.

A deux, ils ont réussi dans le muet comme dans le parlant. Parce que c’était lui, parce que c’était lui-2 (Montaigne et La Boétie ?)

  • J’adore leur voix française avec cet accent US si reconnaissable. On avait besoin d’oncles Sam apprivoisables, les voilà !

Inutile de raconter l’intrigue de cet opus tardif. Sachez juste que ce sont des retrouvailles inespérées d’après-guerre, dont ils sont sortis indemnes. Stan est quand même resté 20 ans de trop sur son île. Le conflit mondial était terminé depuis longtemps, mais il ne savait pas. Il en a consommé des boites de haricots. C’est tout lui ça.

20 ans après, au propre comme au figuré, nos deux zèbre risquent une pire catastrophe que la der des der (sans compte la WWII qui va arriver pour de vrai).

Leurs gaffes de 1938, sont autant d’armes de destruction massive qui sont orientées sur le foyer heureux et paisible du gros. Oliver pensait en avoir fini, grâce à ce Nirvana de soumission, envers sa femme… Meuh non !

Ce qui compte ce sont les grosses bêtises de Stan Laurel, qu’il n’arrive jamais complètement à dissimuler, et qui enflent démesurément au contraire. Il allume la mèche. L’indulgence mesurée de Oliver Hardy, ne résout pas plus ces mauvaises situations, bien au contraire, avec lui cela explose.

Ce micmac géant, petits et grands nous n’attendons que cela et ces retrouvailles sont réconfortantes.

Cela tient du cauchemar ordinaire et absurde, qui a pu nous hanter tous à nos heures : « non, je dors… mais je parle en dormant ».

Autant de fusées délirantes en baudruche. Elles s’élèvent à leur rythme… souvent surnaturel, tellement c’est long et décomposé pour notre plaisir.

Juste pour rire ?

Eh non, mine de rien, nos deux Monsieur Jourdain aux bras cassés (4 bras cassés ?) font de la prose en sciences humaines, sans le savoir. Ils entonnent ici une satire de l’american way of life, en détruisant un couple conformiste et uni, mais aussi le mariage castrateur… et la sacro-sainte voiture, symbole de réussite. Mais ils n’oublient pas de refermer le faux store (c’est une ombre) à chaque étage de l’immeuble.

Au diable l’alibi des prétendues critiques sociales. Pour le mordant, le grinçant, le méchant, il faut aller voir ailleurs.

Ici, le pape bon vivant et le sacristain maigrelet sont là pour nous faire relativiser nos misères ici bas et absoudre nos péchés. Sans sermon, juste avec des images pieuses. Amen et basta.

***

En vrai Stan Laurel est le cerveau concepteur des histoires, ce qui est pour le moins contre-intuitif.

Comment comprendre que ce couple légendaire se soit hissé presque à la hauteur de Charlot, pas loin des Max Brothers et bien au dessus de Buster Keaton ? A ceci je rajoute, et qui aurait pu comprendre le contraire (qu’ils ne se soient pas hissés…)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Bourgeois_gentilhomme

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_d%27en_rire

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Dac Grande Loge des Voyous, Rituel du Premier Degré Symbolique

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/l-amitie-dangereuse/montaigne-et-la-boetie-parce-que-c-etait-lui-parce-que-c-etait-moi-1898720

https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%AAtes_de_pioche

https://en.wikipedia.org/wiki/Block-Heads

https://en.wikipedia.org/wiki/Stan_Laurel

https://en.wikipedia.org/wiki/Oliver_Hardy

https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurel_et_Hardy

https://www.universalis.fr/encyclopedie/laurel-et-hardy/

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire