Top secret (The Tamarind Seed) (1974) 5.5/10 Blake Edwards

Amour et anticommunisme.

C’est un banal film romantico-dramatique, dans le registre convenu jarretelles, espionnage et « guerre froide ».

On connaît bien l’humour de Blake Edwards. Surtout quand il fait jouer l’inénarrable Peter Sellers dans La Party (1968) ou La Panthère rose (1963) – Mais ici, rien de tout cela… malheureusement.

Ce film repose principalement sur les acteurs. On ne met pas Omar Sharif (42 ans) et Julie Andrews (39 ans) en face l’un de l’autre, pour rien. L’opposition constructive « séduction appuyée et délicate romance » est annoncée d’emblée. On peut compter sur l’assurance persuasive du beau mec, et les fines esquives, puis l’abandon charmant, de la mignonne.

L’Anglaise est employée par un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur britannique. Elle n’a pas vraiment accès aux secrets, mais son poste est sensible.

Lui, l’Égyptien, est un colonel russe des services secrets. Là au moins c’est clair. On peut donc se douter de ce que leurs employeurs respectifs peuvent attendre de cette situation. Il y aura donc un double-jeu de chat et de la souris entre tout ce beau monde. La vérité peut-elle sortir de la bouche d’un espion ou d’un contre-espion ? L’amour sera-t-il plus fort que le sens patriotique ou les vils intérêts ? Bref, les prises de tête scénaristiques habituelles du genre.

En 1974, les dés sont pipés, puisque forcément chaque Russe est supposé rêver secrètement de rejoindre le monde libre. En tout cas, c’est vu comme cela dans la tête des Américains. De plus les midinettes verraient d’un sale œil que l’amour ne triomphe pas de tout.

Donc pour l’intrigue, c’est plié d’avance. Reste le spectacle des deux tourtereaux idéalistes qui marivaudent. Je ne pense pas que cela suffise à valoir le détour. Mais, comme une sorte de fond d’écran animé, pour la St Valentin, cela peut faire illusion.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Top_Secret_(film)

Julie Andrews
Omar Sharif

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire